Couleurs urbaines

Todd Falkowsky a débuté ce projet à New York, lorsqu’il travaillait comme consultant sur un projet portant sur la célébrité. Il cherchait à augmenter l’attrait d’un téléphone ou d’une voiture en appliquant les particularités d’une célébrité. Plus tard, il a été mandaté pour déterminer les couleurs les plus représentatives de la ville de Toronto. À partir de sources photographiques et de logiciels il a tenté d’isoler les couleurs prépondérantes des capitales canadienne. En admettant que le processus comporte une grande partie de subjectivité, il en résulte quand même des différences régionales: le nord apparait plus lumineux, les maritimes se définissent en teinte plus marines et Ottawa est pâle.

Article original en anglais
Source: The Walrus


8 commentaires sur «Couleurs urbaines»

  1. 1 François-B.

    Ça fait un peu penser à l’approche couleur développée par Sagmeister pour la Casa de Musica, à Porto. Il a même fait développer un logiciel qui « capte » les couleurs dominantes pour les attribuer au logo d’un événement spécifique. Ce mandat est juste incroyable, d’ailleurs : http://www.underconsideration.com/brandnew/archives/the_17_sides_of_a_cultural_ide.php

    Le truc rapporté dans (le meilleur magazine fait au Canada) The Walrus est juste un peu trop… subjectif. J’adore l’idée, mais, sans blague, pourquoi la ville de Québec est représentée par son logo et Toronto par sa signalétique, alors qu’Ottawa, lui n’est représenté que par des bâtiments (et le Canal Rideau) et pas par son identité graphique officielle ? De plus, trois couleurs pour une ville, c’est un peu réducteur, non ?

    C’est plus poétique que design.

  2. 2 GREGCIRE

    En plus, il y a un erreur pour Ottawa. Ce n’est pas Sussez Drive, mais Sussex Drive (c’est une rue, François-B). Mais moi, je m’attendais à des couleurs plus «platte» pour Ottawa :)

  3. 3 François-B.

    Bien observé pour le z, Greg, mais j’assumais que ça représentait le domicile du premier ministre, situé sur cette rue là.

  4. 4 GREGCIRE

    Dans ce cas ils auraient marqué 24 Sussex et la couleur aurait été plus… conservatrice :)

  5. 5 François-B.

    Ou 24 Sussez…

    À ce titre, l’Alberta aurait la couleur du sable bitumineux, du pétrole et du métal des pipelines…

  6. 6 Marc Serre

    En effet, le Sussez drive, petit chemin d’accès en terre battue obscur situé près de Suez Ciudad au Mexique, ville tenu par des extremistes barbus qui fument la pipe a été corrigé par Sussex Drive, l’avenue chic où l’on peut croiser notre premier ministre en habit de jogging fluo.

    Scussez

  7. 7 Jean-Hyppolite Hunepierre

    Je crois qu’il est évident que le plus sûr serait d’utiliser un chromitomètre :

    http://charivarietc.blogspot.com/search/label/Des%20couleurs

    Il possède une fonction spécialement adaptée aux milieux urbains et à la mesure des moyennes. Cela donnerait un résultat objectif de l’utilisation totalement subjective que l’on pourrait en faire. Étonnant, non ?

  8. 8 Fubiz

    Excellent travail!

Commenter cet article


Vous devriez vous connecter ou créer un compte pour laisser un commentaire.





Commentaires récents

Catégories d’articles