Le 24 avril dernier le quotidien Le Soleil nous présentait une maquette sur un format tabloïde. À cette modification importante, qui s’inscrit dans un courant mondial pour les journaux, s’est joint un nouveau logotype et un changement de typographie (la famille FF Celeste).

Qu’elles sont vos impressions sur ces changements?


19 commentaires sur «Relookage du Soleil»

  1. 1 Pierre-Luc Auclair

    J’aime bien personellement.

    Cependant je trouve que j’ai perdu la notion de séparation du journal depuis le nouveau format, et je comprends mal le changement de logotype, ça a beau être nouveau, jeter complètement la vieille image pour moi semble être un peu perdre l’historique, je ne suis pas contre le nouveau logotype, mais il me semble assez loin.

    Je ne suis vraiment pas sûr de la décision d’enlever un résumé des grandes nouvelles et foutre des images à la place avec du texte. C’est pas le Voir ou la pizza visuelle que représente pour moi le journal de Québec. J’espère de tout coeur ne pas voir un changement éditorial futur pour prendre plus de part de marché!

    Côté typographie, j’ai chaque matin quelques réserves. Certaines lignes délimitantes passent direct à travers les accents à certains endroits (de mémoire surtout la section Opinions). Les citations entrecoupées du texte en deux colonnes de large sont plutôt agaçantes, je trouve personellement que ça crée une barrière, comme si quelqu’un avait mis une annonce, les petites lignes pointillées diffèrent du reste de la facture visuelle, pourquoi ne pas uniformiser un peu? Les titres dans les entêtes on certains problèmes d’espacement avec les numéros de page.

    On dirait qu’on a essayé devenir "La Presse de Québec", c’est sûrement pas le cas, sûrement les couleurs.

    J’ai vu quelques fois des annonces qui me semblaient à l’ancien format en hauteur être fittées dans le nouveau format. Probablement juste une période de rodage, je ne me souviens pas en avoir vu les derniers jours.

    Je trouve que la nouvelle présentation est définitivement plus aérée, et que ça aide grandement. C’est encore un peu mêlé selon moi mais y’a encore du rodage à faire.

    Les mises en pages qui autrefois étaient particulièrement bien réussies selon moi et qui ornaient les cahiers semblent maintenant être perdus, ou du moins ont perdu de leur impact (selon moi).

    Les titres qui vont sur deux pages de "span" (désolé, mon workflow est essentiellement anglais) pour moi sont un peu bizarre, compte tenu du détachement inévitable et de la goutière qui prend un espace considérable, mais c’est probablement juste une considération personelle.

    En général j’aime bien. Je suis du genre à aimer garder les vieilles identitées et pas trop les changer, et j’ai un peu de misère, même si en général je trouve que c’est une bonne amélioration (le nouveau format en lui-même justifie bien le tout).

    Le pire dans tout ça je dirais, c’est que mon chat a perdu toute envie de jouer avec les pages. Elles ont perdu leur "effet crac". Personellement, je m’en plaindrai pas. ;)

  2. 2 Marc-André Boivin

    Pour ma part, chaque matin, je suis heureux de ne plus me tordre le cou pour allez lire le haut de la page. Beaucoup moins encombrant, quand je le referme il est encore d’un morceau, et comme Pierre-Luc, mon chat aussi y a perdu de l’intérêt :P

    Côté look, j’avout que ça fait moins vieillot et plus aéré que l’ancien, mais je sais pas, je le trouve joyeux un peu contrairement aux nouvelles. Mais bon, il est tard et je n’ai plus tous mes esprits :P

  3. 3 Marc Kandalaft

    Ce serait bien de juxtaposer les deux versions pour ceux comme moi, qui ne se souviennent pas de l’ancienne.
    Merci :-))

  4. 4 Benoît Meunier

    Ce 26 avril 2006, Marie-France Bazzo a soumis à la publicitaire Anne Darche et au designer graphique Frédéric Metz, le journal Le Soleil format tabloïd afin de l’analyser: http://www.radio-canada.ca/radio...

  5. 5 Bruno Cloutier

    Je déteste. Je trouve les agencements typographiques grossiers. Où je travaille, on a Le Soleil et Le Journal de Québec. Ouvrez les côte à côte et il n’y a presque plus de différences. La nouvelle signature aussi est horrible. En fait, je ne crois pas qu’on puisse parler de «signature» ; c’est plus leSoleil écrit en FF Celeste.

    Quand La Presse a refait sa mise-en-page, elle a conservée plusieurs éléments de l’ancienne, qui faisait en sorte que l’a reconnaissaît encore comme étant La Presse. De plus, tout en prenant une tangente plus contemporaine, le quotidien a réussi à garder de son prestige, contrairement au Soleil qui n’a plus l’air que d’un vulgaire tabloïd.

    Je pourrais sûrement passer plus de temps à l’analyser, mais je préfère donner mes brèves impressions à froid. Et je vais continuer à lire Le Devoir.

  6. 6 Simon Éthier

    A-t-on dit qui a dirigé la refonte du Soleil? Ai-je été inattentif?

  7. 7 Gilles

    Je crois que c’est Benoît Giguère le directeur artistique de la Presse qui a mené la refonte.

    Sur une autre note, j’ai su que la longueur des articles a été amputée pour s’adapter au nouveau format, ce qui à mon sens est plus malheureux que la taille de la typo ou autres considérations esthétiques.

  8. 8 Marc Kandalaft

    Perso je trouve que beaucoup de quotidiens à vouloir se rajeunir et rendre leur design plus "clean", plus actuel… perdent un peu de force. Leur identité s’affaiblit.
    Les logotypes ont tendance a devenir tellement simples et basiques que je préfère presque rester vieux et ringard…
    Je ne parle pas que de ce cas précis. En france aussi certains quotidiens ont recours au lifting. Malgré un gain en fraicheur, en clarté, il y a vraiment quelque chose de perdu je trouve.

  9. 9 Marc-André Boivin

    Tout en restant dans le design de journaux, voici un lien ou vous pourrez voir les premières pages du jour de plusieurs journaux de par le monde. C’est toujours intéressant de voir ce qu’il y a ailleurs : http://www.newsdesigner.com/blog...

  10. 10 Pierre-Luc Auclair

    "Je crois que c’est Benoît Giguère le directeur artistique de la Presse qui a mené la refonte."

    Ça serait pas surprenant.. Ça se ressemble quand même je trouve. Je me demande si c’est pas ce qu’on lui avait donné comme mandat.

    Mais si c’est ça c’est quoi? On a pas de DA au Soleil?

  11. 11 Frédéric Galliot

    C’est vraiment pas si pire, c’est propre au moins.

    Rajeunir un quotidien c’est pas nécessairement perdre l’"essence" du quotidien. C’est prendre l’essence et la traduire autrement. Neuf, tsé.

    Ils sont en compétition avec des journaux qui sont de plus en plus "propres" (looking en tout cas.) Donc j’imagine qu’il y avait un incitatif de compétition.

    F

  12. 12 Frédéric Galliot

    …. mais c’est vrai que le récemment, le New York Times a changé sa grille graphique mais pas son logo… et ça marche bien, le gothique-script-whatever.

  13. 13 Nelson Rouleau

    Je suis personnellement pour le respect de l’ancien format. Il donne peut-être mal un peu au cou, mais il me donne l’impression d’être un grand quotidien (c’est peut-être juste dans ma tête aussi).
    Pour ce qui est du changement de la grille graphique, bien il est bon de changer de temps en temps, tout aussi longtemps qu’elle soit respectée et non chambardée d’une minute à l’autre ou d’un DA à un autre.
    Tous ce que j’espère c’est qu’aucun d’entre nous s’inspire de la grille du Journal de Montréal !

  14. 14 Pier Lalonde

    À prime abord, ma première impression ressemblait passablement celle exprimée par Nelson Rouleau. Dur de changer une vie d’habitude.

    Mais j’aime aussi le changement et je dois admettre que j’aime bien le côté pratico-pratique de ce nouveau format plus «de poche».

    Mais j’ai cependant certains gros bémol:

    – Dommage qu’on ait perdu l’ancien logotype. Il faisait plus «journal» que celui-ci. On m’an enlevé tout mes liens avec l’héritage de mon journal. snif!

    – Les titres… on dirait qu’il n’y en a plus. L’ancien avait une vééritable et visible hiérarchie typographique qui sautait aux yeux. Dans celui-ci, même si vous prenez la une, le grand titre sort beaucoup moins. Idem pour les pages intérieures. Dommage, ça rend trouver la nouvelle qui nous acccroche plus difficile et la lecture d’autant plus fatigante.

    – Les cahiers: à titre d’abonné de fin de semaine, au lieu d’insérer les cahiers les uns dans les autres pour en faire un gigantesque, pourquoi ne pas adopter la méthode du «tip-in», soit d’insérer chaque cahier individuellement, l’un sur l’autre? Comme ça, j’aurais l’impression que je peux tout de même défaire les sections de mon journal et le partager avec ma douce… doux rituel du samedi matin avec un bon bol de café au lait.

  15. 15 Bruno Cloutier

    Aujourd’hui, j’ai rencontré quelqu’un au Soleil qui m’a expliqué qu’ils commencaient tranquillement à s’habituer à la nouvelle grille, laquelle m’a-t-on d’ailleurs dit n’est pas encore terminée. Plus les semaines avances, plus ça s’améliore. Ça respire mieux, ça prend de la personnalité, c’est moins rigide.

    Mais je conserve mon commentaire précédent. J’aimais beaucoup mieux l’ancienne signature, et je trouve que les nouveaux choix typographiques manquent de raffinement.

    _ _

    Je ne sais pas si le Journal de Québec en a profité pour faire une campagne de promo, mais où je travaille présentement, on reçoit les deux (Le Soleil et le Journal de Québec). Depuis que Le Soleil à adopté sa nouvelle mise en page, on reçoit deux fois plus de Journal de Québec. Lorsqu’ils sont tous disposés sur une table, on a l’impression qu’il n’y a que des Journal de Québec, sauf si Le Soleil est sur le dessus. Stratégie marketing? D’autres personnes m’ont corroborés les mêmes faits.

  16. 16 Pierre-Luc Auclair

    Si c’est une stratégie marketing c’est pas ben ben intelligent. Si j’avais à choisir entre 2 produits côte à côte, celui dont il semble en rester le moins (si je connaissais pas le produit) me semblerait meilleur.

    En tout cas.. je suis pas un gars de marketing et j’ai aucune idée si c’est valable comme idée, mais ça me semblerais logique…

  17. 17 Claude Bourdais

    Le Soleil est complètement transformé. À s’y méprendre, on croirait lire un journal de quartier. Déplorable. À quand la fusion avec La Presse?

  18. 18 Bruno Cloutier

    Sans qu’on puisse parler de fusion, Le Soleil et La Presse appartiennent déjà au même groupe, Gesca.

    _ _

    Un journal de quartier? Le nouveau format ne l’avantage certainement pas en ce sens, mais je dois quand même avouer qu’un niveau typographique, Le Soleil a su recouvrir un peu de son raffinement d’antan, ce qui le distingue forcemment d’un journal de quartier et de son compétiteur n° 1, Le Journal de Québec. Il y a également là une question de contenu, mais bon, c’est pas non plus Le Devoir (sans être Le Journal de Québec).

  19. 19 lucia barbaresso

    j’aime pas du tout ce relookage, le design précédent du quotidien était beaucoup plus esthétique, et il conservait la personnalité de ce quotidien,

    à québec, on n’aime pas du tout, d’ailleurs leurs ventes le prouve,
    c’est la cata…comme on dit dans leurs bureaux,

    la typo est bold partout, bold tout le temps, et les couleurs sont trop foncé pour être imprimées sur ce type de papier,

    sans blague,,,, le relookage du soleil a peut-être été commandé par le journal de québec …..qui sait !!! quel bon coup de marketing ! ;-)) rires…..

Commenter cet article


Vous devriez vous connecter ou créer un compte pour laisser un commentaire.





Commentaires récents

Catégories d’articles