Érable

Sikon. Les Atikamkew, la nation amérindienne de la haute Mauricie, ont un nom pour cette saison, pas encore le printemps, mais plus tout a fait l’hiver: Sikon, la saison du sucre d’érable. Le sirop d’érable est un produit fin qui à longtemps été confiné à la conserve qui laisse un goût de fer blanc. Depuis peu la fédération des producteurs acéricole du Québec tente de bousculer les traditions par la création de routes agrotouristiques et de promotion des produits. En cette saison des cabanes et de la tire su’a neige, Nous en profitons pour partager des coups de cœur de mise en vente.

En premier lieu la compagnie Ninutik (sirop d’érable en Ojibwa) propose des produits de l’érable vraiment originaux, proche du laboratoire. Le sucre, moulé en cube, devient facilement manipulable; le sirop est conditionné dans une bouteille facilement compressible et pratique. D’autres initiatives intéressantes sont à noter, comme le sirop aromatisé au rhum ou aux canneberges des Saveurs de l’Épicier conditionné dans les codes du vinaigre balsamique ou l’huile d’olive ou l’eau d’érable naturelle gazéifiée de vermont sweetwater, une idée intéressante mais qui se retrouve dans une bouteille de soda commerciale sans intérêt. Quel est votre avis sur le design des produits de l’érable ?


3 commentaires sur «Érable»

  1. 1 Jean-Sébastien Dussault

    Enfin, un peu de branding sirupeu, nous éloignant de la maudite « can » de mil neuf cent tranquille. Il était grand temps qu’on traite ce produit typiquement d’ici avec la dignité auquel il a droit. Ça aurait dû arriver bien avant qu’on se décide à faire du fromage et du cidre de glace.

  2. 2 Etienne Chabot

    J’adore. Je suis du même avis que JS Dussault. Ca redonne ses lettres de noblesse à ce merveilleux produit. Le côté rustique des tites cacannes c’est bien pour une certaine clientèle mais je crois que cette approche fera consommer du sirop à d’atres clientèles probablement hors Québec.

  3. 3 A Senh Tsan

    Bonjour,

    C’est bien de voir que le sirop d’érable vit une renaisssance. Je suis rendu habitué de voir dans le centre-ville d’Ottawa les cannes et les formes banales de ce produit. En modernisant son look et le produit, ça rejoint plus de gens et le commerce est beaucoup plus invitant qu’auparavant.

    C’est à peu près temps que le sirop d’érable s’adapte tout en gardant ses origines!

Commenter cet article


Vous devriez vous connecter ou créer un compte pour laisser un commentaire.





Commentaires récents

Catégories d’articles