Proposition de merde

Shit
Logos come to iStock

IStockphoto
, la banque d’image à rabais, à annoncé qu’elle mettait en ligne un service de vente de logos. Sur son annonce, Istock s’enthousiame au fait que les clients pourront bientôt télécharger facilement un logo pour leur organisation concu par des designers graphique comme vous. Ce courriel se termine en lançant un vaste appel de logo à la communauté en appuyant sa demande d’une promo: si votre soumission de logo fait partie des premier 10 000 logos approuvée, vous serez en droit de recevoir 5$ par logo, Vous pourrez revecoir un autre 5 dollars si Istock atteint son objectif de 10 000 logos à vendre.

Non mais quelle est cette espèce de proposition? Istock semblait vouloir aider les designers, voilà maintenant qu’elle cherche à dégrader leur travail.

Il y a déjà des banques de logos disponible sur le net, et franchement, c’est aussi touchant que de la bave sur un kleenex. Hey, imaginez une proposition sérieuse avec un «your name here». Pathétique. .Est-ce que notre métier va disparaître à cause de marchand à rabais sans éthique qui proposeront des solutions graphiques emballées sous plastique dans des distributeur Web? De proposer un gros cinq dollars comme incitatif à la livraison ne fait qu’ajouter le mépris à l’insulte. Peut-être que je me trompe et qu’une initiative de Wall-Martization du design graphique pourrait faire émerger des marchés de niche…

Istock à mis en ligne un forum qui traite du sujet. À vous de de juger de la partialité des intervenants.

Qu’en pensez-vous?


23 commentaires sur «Proposition de merde»

  1. 1 A Senh Tsan

    Proposition de merde en effet!

    C’est comme les supermarchés qui veulent s’emparer de tous ce que l’on peut vendre. En faisant ainsi, je crois que nous allons faire face à une sorte de SERVICES ET DESIGNS GÉNÉRIQUES.

    Tu payeras probablement pour un logo vite-fait et mal fait. Derrière cette idée vient l’intention d’offrir un service de CHEAP LABOR. C’est des choses comme ca qui n’aident pas à faire valoir notre place IMPORTANTE dans la société; notre reconnaissance, on se battra encore pour faire ouvrir les yeux aux clients.

    Le service de ces SUPERMARCHÉS ne doivent pas être un substitue pour un travail bien fait
    En parallèle avec ca, ca me rappelle l’histoire des gabarits avec Paula Scher:
    http://pentagram.com/en/new/2007/08/paula-scher-designs-free-templ.php

  2. 2 julien

    **
    L’image utilisée pour illustrer l’article est parfaite. Rien à redire !

    **

    Pour les villes qui voudraient un logo, il y a un service GRATUIT de génération de logotype : http://www.logo-de-ville.fr/

    ^^

    **

  3. 3 Maxime Alexandre Trudel

    Je suis d’accord avec tous… Surtout l’image. Un logo est l’image de quelqu’un c’est comme avec un site comme cela comment on va pouvoir différencier. 250 compagnie vont avoir le même logo? De plus, un logo vos bien plus que 5$ et bien sur il y a beaucoup de travail derrière un logo.

    Je peux pas dire que les derniers logos dans notre communauté sont géniaux (bell, métro … ) Mais tout de même il y avait une recherche derrière. Avec un logo a 5$ c’est en plus de pas etre personnalisé c’est genre passé à côté de certaines idée que l’on peut pas exploité car elle marche juste avec le nom de la compagnie (http://creattica.com/logos/shark-tours/24803 ) . Je crois que je vais continuer a moins en moins utiliser istock.

  4. 4 Marc Serre

    Ouf ça chauffe fort sur le site Linkedin de Communication arts
    On évoque la pétition, le boycott et un char de marde.

    We should not participate,
    we should be aware what is out there,
    we might use it as inspiration,
    we can do better for our clients.

    I also wonder how a client will be sure that a logo is really just used once.
    Maybe this standard is changed to regions or countries later.
    Posted by Sabine Reichert

    What a load of…..
    Posted by Graham Smith

    I’m very wary of the overall trend of devaluing our profession – especially spec sites – but until iStock puts together an actual manual with full guidelines, I’m undecided on this one.
    Posted by Marcelle Heimdal

    We can’t support your business if you don’t respect our process.
    Posted by Susan Bell

    http://www.linkedin.com/e/vaq/7514670/66136/6800807/view_disc/

  5. 5 Alain Roy

    Respect.

    Mot clé de cet initiative. On se bat à tout les jours pour faire respecter la valeur de nos idées et de notre expertise. De mon côté c’est un combat quotidien avec des infographistes d’imprimeurs, le rôle du designer graphique dans un processus de Branding est, selon moi, d’emmener visuellement les valeurs et les visions des dirigeants de l’entreprise en question. Ce qui demande recherches, analyses, et surtout CRÉATION!!! Comment un logo à 5$ peut faire ce travail? Comment maintenant justifier nos honoraires auprès de clients non avertis? Encore beaucoup de travail d’éducation.

    Je me demande qui est capable, sans scrupules, de fournir des logos à iStock. Certainement pas un designer graphique qui se respect et par le fait même, respecte sa profession.

    Le boycott est une solution fortement envisageable. On fait front commun?

  6. 6 Marc Serre

    Yes sir.

    D’abord fabriquer une banque de logo de marde à envoyer à Istock;
    Ensuite faire connaître des alternatives à ces pirates comme MarketPlace de Veer ou ProfileStock

  7. 7 Guy Labbé

    Décidément, la vie déjà pas facile des graphistes va l’être de moins en moins. J’aimerais aussi citer comme « vol de travail » les sites marchands de templates de site Web (tels que Template Monster), faits pour des CMS tels que WordPress et Joomla, ce qui enlève le travail de graphisme ainsi que le travail d’intégration (en grande partie) qui y est relié.

    Pour en revenir aux logos, évidemment ils ne peuvent qu’être de très mauvaise qualité et très impersonnels, sauf qu’ils vont immanquablement satisfaire une grande partie de clients… ceux qui s’en foutent de la qualité ou ceux qu’il faut tout le temps éduquer… éduquer! On n’a pas fini de radoter les mêmes histoires, croyez-moi. Je me réjouis de savoir qu’au moins, il restera toujours un client assez soucieux de son image de marque pour nous payer pour lui en forger une tout ce qu’il y a d’unique.

  8. 8 Marc-Antoine Jacques

    C’est effectivement une proposition un peu douteuse dans le contexte d’une pratique professionnel. Mais je pense honnêtement que les clients qui souhaitent payer vraiment pas cher pour un résultat quelconque ont le droit de le faire. Je pense aussi que n’importe qui à le droit de s’improviser graphiste.

    Le graphisme amateur existe, et je crois même qu’il nourrit fortement la pratique professionnelle. Et je ne crois pas que les professionnels doivent se sentir menacés par les travaux amateurs. Es-ce que les bons scénaristes et réalisateurs s’inquiètent de la forte hausse des films amateurs dû aux plateformes de partage comme YouTube? Absoluement pas, parce qu’ils font bien leurs travail, et parce que le public perçoit la différence entre le travail professionnel et amateur.

    Soyons honnête, la plupart des photos et illustrations actuellement disponibles sur IStock sont de niveau amateur. Et ça ne remettent pas en question la pratique des professionnelle de ces disciplines. Certains clients n’ont parfois pas besoin d’un niveau professionnel.

    Personnellement j’ai déjà acheté des photos sur IStock et dans le contexte je considère que ça faisait le travail. Ce sera la même chose pour nos clients. Ils pouront juger si ils veulent faire plaisir au comptable et travailler avec un pro pour obtenir de meilleurs résultats.

  9. 9 Lex

    En fait, ce site suit la danse… ce n’est pas le premier site qui offrira des logos à rabais et ce ne sera pas le dernier! Il reste que c’est dommage de voir Istock emboîter le pas! Encore plus de personnes vont s’improviser de beaux petits graphistes amateurs!

    À ce sujet, voici 3-4 petits commentaires receuillis sur le site de IStock à propos de cette nouvelle :

    « Good reason to learn more about how to use that illustrator program I have on my HD. This place is full of surprises. »

    « Hmm, yep, I’m sold! Time to start making logos! »

    « I used my laptop in the hospital no problem finally they have wifi. »

    Ça en dit long…

  10. 10 Marc-André Boivin

    « Je me demande qui est capable, sans scrupules, de fournir des logos à iStock. Certainement pas un designer graphique qui se respect et par le fait même, respecte sa profession. »

    Malheureusement oui. Je connais des gens, avec un bac en design et une maîtrise en multimédia qui offrent leurs services de développement web ET des services de templates à 5$ à la Kitgrafik sur le même site…

    C’est à n’y rien comprendre…

    Mais comme Marc-Antoine, je crois aussi qu’il y a une clientèle pour ce type de visuels. Est-ce nécessairement une clientèle que l’on veut avoir dans nos agences et qui après 2 heures de meeting voudra sans problème passer de 5$ à 5000$ pour leur identité ?

  11. 11 Émilie René-Véronneau

    Juste par souci de précision, ce n’est pas 5$ qui est offert pour les logos mais bien, si mon souvenir est bon, la possibilité de recevoir jusqu’à 450$ US environ (si personne n’achète, évidemment, personne ne fait d’argent). Le 5$ additionnel est un incitatif pour construire une banque de logos initiale. Pas que ça ajoute un mérite quelconque mais c’est légèrement moins insultant.

    Je crois qu’il sera inévitable qu’une partie de la profession devra suivre cette tendance éventuellement. Je n’ai jamais oeuvré en photographie mais j’imagine que la venue d’Istockphoto a chamboulé pas mal la profession des photographes aussi.

    Comment blâmer les clients quand soit même, on peut parfois acheter une photo qui fait la job sur istock à la place de getty et sauver deux zéros? Cependant, lorsqu’on cherche une image communicante forte, bonne chance!

    Il serait certainement possible de faire un parallèle entre les deux et de voir comment les autres professions s’adapteront à des changements semblables. Comment s’adaptent les compagnies de logiciels au phénomène OpenSource? Les maisons d’éditions d’encyclopédies ou de dictionnaires à Wikipédia? On est définitivement en train de changer d’ère.

    Est-ce que tout le monde se garoche chez McDo parce que c’est pas cher? Non. Il y aura toujours une clientèle pour apprécier un logo recherché et il y aura toujours aussi une clientèle qui ne veut pas trop investir là-dessus ou qui accorde peu d’importance à une identité de qualité sur mesure.

    À le voir comme un combat à mener, on risque de devenir plutôt amer!
    Comment peut-on s’adapter? Qu’est-ce qu’on peut faire de mieux?

  12. 12 london

    Ce que j’ai compris c’est que iStock vous donne $5 dollards pour ajouter un logo a leur base de donnes, apres le logo sera mis en vente. Les prix peuvent varier de 100 à 750 crédits. Le designer recoit des redevances de 50% quand le logo est vendu.

  13. 13 Le fou

    Je trouve que Émilie René-Véronneau apporte de bons points, et iStock ne sont pas les premier non plus. Sérieusement, la madame à la retraite qui veut un logo pour sa tite cantine du coin pour passer le temps, jaser avec les téteux d’café, est-ce une grosse agence qui l’aidera? Bon, il y a toujours son neveu et… ;) Se n’est pas tout le monde non plus qui vont magasiner chez Walmart (sans tiret). Ceux qui n’ont pas vent de tout ca, et bien tant mieux pour les agences, mais encore faut savoir qui fait quoi. Si elle tappe «logo bas prix» sur Google, et tombe là dessus, dah… lol C’est d’la marde, et je suis bien d’accord avec vous, mais qui peut les empêcher…

    Étrangement je lis souvent qu’il faut ouvrir les yeux au clients, d’accord pour ceux qui font affaire avec une agence, l’explication est plus facile. Pour les nouveaux, je sais pas… Désoler, ce que je tente de dire, c’est qu’il n’y pas de pub à la télé des agences, radio, internet, pour le grand public. Oui, dans les revues spécialées sur le design, les agences font leur pub et tout, mais côté large public je n’y vois rien pour ma part, sauf lorsqu’on nous y allons. Je sais pas si vous suivez, mais bon… Les Gala c’est entre nous, fermer au public en quelque sorte, les sites de design en tout genre que nous visitons nous car nous les aimons, etc… Je veux dire, c’est pas ma soeur qui viendrait faire son tour ici ou acheté un magazine pour si intéressé. C’est comme ca pour tout dans un sens, mais comment démontrer au public, que nous sommes les dentistes, les plombiers, les spécialiste des pneus, etc…? On entend parfois ca justement; tu fais confiance au dentiste alors fait de même ;) ou tu dis pas au dentiste de faire sa job, etc… Étrange, j’ai moi-même de la misère à me comprendre sur ca et pourtant gros des métiers c’est comme sa. Il y a Annie et ses hommes que c’est connue, pourquoi, bah c’est le télé, les vedettes, les gala. S’afficher, expliquer, quel résultat sa donnerait? Faudrait tenter pour commencer, si sa n’a jamais été fait. L’oeuf ou la poule ou des microbres qui ont tout simplement évolués? Wow, désolé, mais bon pensez s’y, si on peut m’expliquer, go! Au besoin, inversé des mots dans tout sa! ;P Mais sur un autre billet en faire un sujet peut-être, là ici c’est pour dire que iStock et sa clic c’est d’la marde, et je suis en accord! Je suis le sentiment de rejet exacerbé de Jack… lol ;)

  14. 14 pm

    Si vous vous sentez menacé par ce type de chose, c’est que vous n’avez pas confiance en votre travail.

    Les gens qui seront client de ce type de chose ne sont probablement pas des entreprises ayant les moyens de se développer une image de marque. Cependant, cela leur permettra peut-être d’offrir leur produit (ou service ou whatever) avec un bas coût d’opération de départ.

    Au fils du temps certains mourront et d’autres grandiront et auront peut-être besoin d’une vraie image de marque répondant à leurs besoins. Ils iront alors voir un graphiste professionnel en ayant les moyens de vous payer à fort prix!

    Je ne sais pas pour vous, mais malgré qu’elles sont en plus grand nombre que nous sur la planète, je n’ai pas peur des fourmis!

  15. 15 Alain Roy

    Pas certain, j’ai confiance en mon travail, ma vision de designer et surtout aux relations établies avec la clientèle. Me semble que c’est niveller par le bas, non? Ce n’est pas seulement le facteur monétaire qui est en cause, mais la réflexion qu’apporte le designer, le problème d’argent sera toujours là, pourquoi acheter une Volvo quand une Toyota fait l’affaire? Mais la solution est la voiture, vous me suivez?

    Le rôle du designer n’est seulement de produire un logo, mais de bien cerner les besoins du clients en communication graphiques, conseiller le client, c’est la valeur ajouté de la création, non?

  16. 16 Carl Lavoie

    Un logo bien fait à 5$ (ou 450$) vaut-il moins pour le client qu’un logo à 487 000$?

  17. 17 pm

    Bien d’accord avec vous M. Roy. Ce que je dis c’est que parfois, une entreprise doit démarrer avec rien et n’a pas les moyens de se « payer » une vision. Ou parfois certains son juste trop cheap ou sont simplement ignorants.

    J’ai déjà eu affaire à un propriétaire d’entreprise en affaire depuis plus de 10 ans qui n’était même pas prêt à mettre 200$ pour la refonte de son logo, qui d’ailleurs, était plus ou moins inexistant. 200$ c’était trop pour trouver l’image qui représenterait sa business pour les années futures.

    C’est le genre de client qui ne sollicitera jamais vos services. Dans ce cas-ci ne solliciterais même pas iStock … !

  18. 18 Jordan Chénard

    C’est qu’on appelle la conséquences de nos actes.

    J’ai croisé plusieurs agences, studios, pigistes et travailleurs autonome où la notion de « le client est roi » prime par-dessus tout. Donc, la clientèle moins informé de l’impact de ses choix y va avec des demandes qui correspondent à ce qu’il veut.

    Ce qu’il veut est, la majorité du temps, très laid et inutile ou bien, dans le meilleur des cas, un trip égocentrique marriant différents style au goût du jour. Tous les clients ne sont pas ainsi, évidemment, mais je crois que le portrait général est pas mal.

    Le designer graphique étant réduit à un simple rôle d’infographe modifiant l’image de marque au gré des humeurs de celui qui signe son chèque de paie fini par coûter cher au client qui lui, en bout de ligne, se voit très satisfait des « logo-minute » présenté dans les banques d’image et autre « monster template » du genre.

    En gros, le problème ici, face à ce que j’ai pu croiser dans ma carrière jusquà maintenant, c’est que le client ne paie plus pour une expertise mais plutôt pour se faire flater l’égo.

    Un service comme iStock se vendra très bien si la vague de « prostitution de talent » continu à aller dans le même sens.

    L’essence du designer étant de faire ce que le client a BESOIN et non pas ce qu’il DÉSIRE. Nous sommes sensé faire comprendre au client que ce qu’il veut réellement est plus complexe que le goût du jour mais beaucoup plus durable.

    Mais bon, je suis du genre utopique. ;)

  19. 19 Martin

    Pour ceux qui pourraient être intéressés :

    http://www.logodesignlove.com/best-logo-design-tutorial-ever

  20. 20 Karl-Frédéric

    En 2009 tout est devenu «open source»… pour le meilleur et pour le pire. Mais comme Marc-Antoine et Marc-André, je suis d’accord sur le fait que certaines personnes ne comprendront jamais ce que l’on fait ou n’auront jamais les budgets pour se payer une identité visuelle conçue par un professionnel. Autant ne pas perdre notre temps avec ce genre de clients. Espérons seulement que ceux qui achèteront ce genre de travail, font présentement leur propre logo dans Powerpoint ou Photoshop, avec des poignées de mains et la Terre en background pour rendre ça plus «international».

    Par contre, j’avoue que de la part de Istock c’est très peu respectueux pour notre métier.

    Mais nous pouvons quand même faire comprendre à ces clients qu’une identité c’est bien plus qu’un simple logo. Qu’il s’agit aussi du développement d’une marque et d’une réflexion stratégique avant tout, qui doit refléter la compagnie et ne pas être utilisée par plusieurs (si le logo est vendu à plus d’un client dans le cas de Istock ou les autres sites du genre).

    En tant que designer, il est important d’être en dialogue avec les non-designers, et non seulement entre professionnels. Notre rôle de designer est non seulement de créer mais d’éduquer. C’est à nous de sortir de l’ombre et de faire connaître notre profession qui est souvent incomprise du public. Car si nous ne le faisons pas, personne ne le fera à notre place.

  21. 21 Antoine Nonnom

    petite parenthèse

    «open source», ça n’a rien à voir avec ça. mais pas du tout.

    open source, c’est offrir publiquement la structure de base d’un projet, en espérant qu’elle soit reprise par quelqu’un d’autre pour être utilisée, modifiée ou améliorée. ce n’est pas d’offrir la chance à n’importe qui de s’exprimer au nom d’une profession.

    en programmation, par exemple, c’est de rendre accessible le code de base pour qu’une personne puisse le modifier ou l’améliorer.

    en design, ça pourrait être : j’ai conçu une maquette de livre, j’offre aux gens de télécharger la grille graphique et le document indesign en leur demandant de mentionner la source, s’ils l’utilisent ou la modifient. et ça pourrait être mille autres choses.

  22. 22 Karl-Frédéric

    @ Antoine Nonnom

    oui tu as raison, il était tôt hier matin quand j’ai écrit mon commentaire.

    Ce que je veux surtout exprimer c’est la démocratisation du savoir qui s’applique aussi dans notre domaine; les logiciels sont de plus en plus utilisés par monsieur madame tout le monde.

    mon erreur!

  23. 23 Leslie Dumont

    Mondialisation – Capitalisme – Évolution
    Tout ceci est la preuve que cette profession est en pleine restructuration depuis plusieurs années. Dites-vous bien que j’ai fait des formulaires au rapido à une éqpoque où on nous jurait que l’ordinateur ne ferait jamais de séparations de couleur, de photocomposition et d’images numériques d’une qualité équivalente aux technologies en place. Ces gens de métiers se sont mordus les doigts à une époque. Soit ils ont trouvé des solutions, soit ils se sont éteint. À nous de faire de même, trouvons des solutions ou baissons les bras…malheureusement, rien ne dure!

Commenter cet article


Vous devriez vous connecter ou créer un compte pour laisser un commentaire.





Commentaires récents

Catégories d’articles